top of page
Rechercher

Colombey-les-Deux-Eglises dominé par la Croix de Lorraine

A 38' (42 km) DE JOINVILLE UNE VISITE INCONTOURNABLE DANS LE CÉLÈBRE VILLAGE DU GÉNÉRAL DE GAULLE...UN TOUT PETIT DÉTOUR DANS LE VIGNOBLE CHAMPENOIS SEMBLE LUI AUSSI IMPÉRATIF :))


La Croix de Lorraine

La décision de réaliser le monument en Croix de Lorraine de Colombey s’explique par une confession de Charles de Gaulle à un journaliste : « Voyez cette colline. C’est la plus élevée. On y édifiera une Croix de Lorraine quand je serai mort » mais, sceptique, il aurait ajouté : « Personne n’y viendra, sauf les lapins pour y faire de la résistance… ». La réalisation du projet n’est pas simple. Son financement est assuré par un appel à souscription et il faudra relever de nombreux défis techniques. Le 18 juin 1972, jour de l’inauguration de l’ouvrage en présence de la famille de Gaulle, du Comité National et du Président de la République Georges Pompidou, les 350 personnes qui ont travaillé nuit et jour pendant 118 jours peuvent être fières de leur réalisation.





Le Mémorial


Le 11 octobre 2008 le Président de la République française Nicolas Sarkozy et la Chancelière allemande Angela Merckel ont inauguré ce complexe multimédias qui permet parcourir l’histoire mondiale à travers une scénographie spectaculaire.


Une exposition permanente de 1600m2 centrée sur les grands épisodes de le vie de Charles de Gaulle est proposée, elle attire depuis près de 80 000 visiteurs par an.




La Boisserie


« La Boisserie, c’est ma demeure »


En 1934, aspirant à un lieu de quiétude pour leur fille Anne, née trisomique, le Lieutenant-Colonel de Gaulle et son épouse Yvonne acquièrent une résidence – la Boisserie – dans le petit village de Colombey-les-Deux-Églises. Retrouvant leur demeure pillée et incendiée pendant la guerre, Charles et Yvonne de Gaulle la font reconstruire en y rajoutant une tour d’angle au rez de chaussée de laquelle le Général installe son bureau. Là, le Général se réfugie pour affronter la « traversée du désert » et y rédiger ses Mémoires de guerre. Devenu président de la Cinquième République, il s’installe au palais de l’Élysée, mais n’en revient pas moins régulièrement y passer le week-end en famille. Après son départ du pouvoir, il s’y installe définitivement, et y trouve la mort dans la bibliothèque le 9 novembre 1970.


La Boisserie est restée la propriété des descendants du général de Gaulle qui en ont confié l’exploitation à la Fondation Charles de Gaulle.


Lieu principal de réflexion et d’écriture du général de Gaulle, une partie de La Boisserie (la salle à manger, le salon, la bibliothèque et le bureau, avec leur mobilier original) est ouverte au public en janvier 1980. Celui-ci accueille chaque année des milliers de visiteurs curieux de découvrir l’intimité de l’homme du 18 juin et de s’imprégner du calme et de la sérénité du lieu.



Fondation Charles de Gaulle


Une petite escapade dans le vignoble tout proche

Avec dégustation de Champagne de Champagne


Kommentare


bottom of page